Press enter to begin your search

La Vitrophanie : Un nouveau marché pour la publicité extérieure?

La Vitrophanie : Un nouveau marché pour la publicité extérieure?

0 Partages

Le pari lancé par la société « Message in a window » est de proposer aux marques d’annoncer dans les vitrines de centre-ville les mieux placées et des lieux les plus fréquentées (gares, places principales, hôtels, restaurants etc.)

L’objectif ? La communication croisée et affinitaire qui permettra par exemple à Meetic de faire de la publicité sur la vitrine d’un fleuriste ou à Evian de s’installé sur la vitrine d’un spécialiste puériculture.

A l’origine de ce projet, Vincent Clabé-Navarre qui estime que « Ces vitrines sont des médias qui ne disent pas leurs noms et pourraient être beaucoup mieux utilisés par des campagnes de publicité ciblées, plus efficaces que des messages de masse indifférenciés sur les abribus et panneaux d’affichage ». Autre avantage de ce type de publicité, des revenus complémentaires récurrents pour les commerçants qui peuvent aller jusqu’à 250€ net par semaine.

Le Code de l’environnement a prévu une règlementation bien spécifique pour ce type de publicité.

En effet, la publicité est strictement interdite sur les baies (Art.L.581-8-III) sauf dérogation pour la publicité dite de petit format ou micro-affichage. La publicité de petit format ne doit donc pas dépasser 1m² de surface unitaire et leurs surfaces cumulées ne peuvent dépasser 2m².

Ces règles viennent donc foncièrement limiter les possibilités de voir se multiplier la publicité sur les devantures commerciales. Cependant, l’ouverture de ce nouveau marché doit sensibiliser les élus à prendre en compte ces dispositifs bien particuliers afin qu’ils respectent la volonté premier du code de l’environnement : La préservation du cadre de vie et des paysages.

 

Auteure : Julie Fauvel – Chargée de mission et développement (Juriste Environnementale)

Illustration : Madhya Speth – Infographiste

0 Partages
0 Partages