Press enter to begin your search

Mort de Jean-Claude DECAUX, père de l’abris-bus et de la publicité urbaine.

Mort de Jean-Claude DECAUX, père de l’abris-bus et de la publicité urbaine.

 
 

L’industriel Français, fondateur du groupe éponyme (JC Decaux) s’est éteint le vendredi 27 mai à l’âge de 78 ans.

Autodidacte, il révolutionna le monde de la communication extérieure avec une idée simple : faire supporter le financement de la publicité par les annonceurs. Est alors né l’abris-bus et une course effrénée à l’affichage publicitaire, qui a consacré le groupe Decaux comme le n°1 mondial de la communication extérieure.

L’empire, désormais familial puisque les rênes de l’entreprise ont été confiées en 2013 à ses trois fils (Jean-Charles, Jean-François et Jean-Sébastien) pèserait aujourd’hui quelques 3,2 milliards de chiffre d’affaires.

Outre le fait de pourvoir attendre son bus les cheveux aux secs, nous devons également au père de l’abris-bus, les « sanisettes » (à entretien automatique), le renouveau des colonnes Morris ou encore le vélo en libre-service.

Bien que nous fassions de la lutte contre la pollution visuelle l’un de notre cheval de bataille, Jean-Claude DECAUX est et restera l’une des figure de proue d’un entreprenariat audacieux, associé à la publicité extérieure… mais aussi à une certaine idée d’un espace urbain dont les encadrements des fleurissants « 4×3 » sont ornés des buteaux portant le nom de leur créateur.

Nous tenions en ce sens à saluer la mémoire d’un visionnaire hors pair.

 
 

thomas-et-madhya